Voici une brève chronologie des faits ayant marqué la création et l'évolution du casernement de la maréchaussée de Languedoc puis celui de la gendarmerie nationale à Toulouse. Sa mise en place et sa lente et inévitable adaptation commencèrent avec l'Ordonnance du 16 mars 1720 de Philippe d'Orléans. Alors régent de France, il décida, sous les conseils avisés du secrétaire d'État Claude Leblanc, de regrouper les chevaux dans une même écurie afin d'être prêt à partir à la première réquisition. Il ordonna dans un même temps, aux officiers et archers de loger au plus près de celle-ci.

En vert les décisions prisent au niveau de l'État, en orange celles prises localement par le conseil général.

Pour plus de détails, consultez les différents chapitres en cliquant sur les titres des paragraphes.





Le casernement de la maréchaussée à Toulouse




Le casernement de la Gendarmerie à Toulouse (1ère partie)


Le casernement de la gendarmerie (2e partie)


Le casernement de la gendarmerie (3e partie)


Haut de page
Droit d'auteur
Licence
Historique du site
Derniers dossiers publiés
Contact
Contactez-nous
Sources
Bibliographie
Archives publiques
Liens externes

Plan du site
La conétablie
La prévôté
Les prévôts de Languedoc
La gendarmerie départementale
La gendarmerie mobile
Chrono-texte
Glossaire
Annexes