BERGERON
Jean-Armand
Chef de la 9e Division
 de An V à An IX (1797 à 1801)
Chef de Brigade
Jean-Armand BERGERON naquit le 7 avril 1765 à Paris. Le 12 mai 1782, il entra avec le rang de sous-lieutenant dans la compagnie des gendarmes anglais (maison militaire du roi); ce corps ayant été réformé le Ier avril 1788, Bergeron passa le 26 du même mois dans le bataillon de garnison de l'île-de-France avec le grade de lieutenant en second, et le 1er septembre 1789 il fut nommé capitaine dans la garde parisienne soldée. Incorporée en partie dans le 104e régiment d'infanterie le 30 août 1791, il devint lieutenant-colonel en second, lieutenant-colonel en premier, et colonel le 22 septembre 1792. Le 1er thermidor an II, le Comité de salut public lui confia le commandement de la 183e demi-brigade de ligne.
Il fit les campagnes de l'armée du Nord de 1792 à l'an V, 
assista au siège de Nimègue en qualité de commandant de tranchée, remplit à celui de Graves les fonctions de général de brigade, et dirigea avec zèle et intelligence les travaux d'investissement et les attaques de Gertruydemberg.
Voir l'archivePlacé le 22 prairial an V a la tête de la 9e division de gendarmerie à Toulouse, il fut chargé de l'inspection des troupes de cette arme dans tout le rayon de son arrondissement. Il sera ensuite nommé chef de la 6e légion (Tours) le 18 fructidor an IX, il reçut la croix de membre et celle d'officier de la Légion-d'Honneur les 15 pluviôse et 25 prairial an XII. Chevalier de Saint-Louis le 29 juillet 1814, et admis à la retraite le 6 octobre 1815, avec le grade honorifique de maréchal-de-camp, il mourut à Paris le 27 avril 1824.
28 germinal An VI
Création de 27 Légions constituées de 2 escadrons subdivisés en 2 compagnies. Chaque compagnie opère sur le territoire d'un département. La 9e Légion est installé à AUCH. Le 17e escadron aux ordres du chef d'escadron Regnard, couvre la Haute Garonne et le Gers. Le 18e escadron aux ordre du chef d'escadron Lafarge, couvre les Hautes Pyrénées et les Basses Pyrénées.

Dans le monde
An VIII : (1800) fin de la construction de la maison Blanche dont les travaux débutèrent en 1792. John Adams, second président des États-Unis, l'occupera dès la fin des travaux. Elle est depuis cette date la résidence officielle et le bureau du président des États-Unis.
An VIII : le 26 ventôse (17 mars 1800), le savant italien Alessandro Volta invente et réalise avec succès la première pile électrique.
An VIII : le 13 messidor (2 juillet 1800), l'Acte d'Union unit le royaume unifié de Grande-Bretagne et le royaume d'Irlande donnant naissance au Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande. Son application devient effective le premier janvier 1801.
Royaume
An V : (1797) le chimiste et pharmacien français Louis-Nicolas Vauquelin, né le 16 mai 1763 à Saint-André-d'Hébertot (14), découvre le Chrome. l'année suivante, il découvrira le béryllium.
An VI : (1798) la loi de germinal (mars) officialise la grenade comme attribut de la gendarmerie.
An VIII : Le 28 nivôse (18 janvier 1800) le Premier Consul Napoléon Bonaparte crée la banque de France dans le but de donner une stabilité à la nouvelle monnaie : le Franc Germinal,
An VIII : Le 7 nivôse (28 décembre 1799), Le Moniteur universel (sous-titre de La Gazette nationale, créée par Théophraste Renaudot en 1631) devient le seul journal à caractère officiel. Il se compose d'une première partie réservée aux actes officiels et d'une seconde plus journalistique.
An VIII : le 28 pluviôse (17 février 1800) une loi règle la réorganisation administrative de la France en départements et arrondissements. Un préfet assisté d'un secrétaire général est placé à la tête du département et un sous-préfet à la tête de chaque arrondissement.
An VIII : promulgation le 22 frimaire (13 décembre 1799) de la constitution de l'an VIII élaborée par Bonaparte et Sieyès, qui fonde le consulat.
An IX : un arrêté du 13 brumaire oblige que le système décimal des poids et mesures soit définitivement mis en application sur tout le territoire de la République à compter du 1er vendémiaire An X.
An VIII : (1800) L'arrêté consulaire du 17 ventôse (8 mars) fixe le chef-lieu du département à Toulouse. Il est composé de cinq arrondissements : Castelsarrasin, Toulouse, Villefranche, Muret et Saint Gaudens.
An VIII : Joseph-Etienne Richard est nommé premier préfet du département de la Haute-Garonne
An VIII : la population de Toulouse est de 50 171 habitants.
AN VIII : le 19 floréal, Picot de Lapeyrouse devient le premier maire sous le consulat.
Droit d'auteur
Licence
Historique du site
Derniers dossiers publiés
Contact
Contactez-nous
Sources
Bibliographie
Archives publiques
Liens externes

Plan du site
La conétablie
La prévôté
Les prévôts de Languedoc
La gendarmerie départementale
La gendarmerie mobile
Chrono-texte
Glossaire
Annexes