BERTEIN
Émile Gustave
Chef de la 17e Légion
de 1911 à 1913
colonel

Arme d'origine :
Infanterie
Né le 5 décembre 1855 à Andruiq (Pas de Calais) Bertein Émile Gustave s'engage le 6 décembre 1870 au 61e régiment d'infanterie pour la durée de la guerre. Caporal-fourrier le 6 janvier 1871, puis sergent-fourrier le 6 février de la même année, il est libéré du service le 10 février 1871.
Il se rengage aussitôt pour cinq ans au 1er régiment du train et des équipages. Brigadier le 4 novembre 1871. Maréchal des logis fourrier le 11 mai 1872. En 1873, il suit les cours de cavalerie de l'école de Saumur du 11 janvier 1873 au 31 décembre 1873.  Maréchal des logis du cadre de l'Ecole (11 janvier 1874), Maréchal des logis chef (30 avril 1874), Adjudant (21 mai 1874). Adjudant à l'École spéciale militaire (31 mars 1875). Sous-Lieutenant le 26 juin 1876 au 24e dragons, puis au 10e Dragons le 6 novembre 1876.
 
Il est admis en gendarmerie avec le même grade le 8 avril 1879 (Garde républicaine, cavalerie). Lieutenant le 8 avril 1881 il est promu capitaine le 29 décembre 1887 (Com-
pagnie de la Mayenne). Chef d'escadron le 8 octobre 1899, il est muté à Laval et commande la compagnie de la Mayenne dans la 4ème légion. Il commande ensuite la compagnie de l'Ardèche à Saint Privas. Lieutenant-colonel le 24 mars 1908, il est muté à Paris pour commander la cavalerie de la garde républicaine.
Colonel le 27 mars 1911, il est désigné chef de la 17e Légion à Toulouse. Atteint par la limite d'âge, il est admis à faire valoir ses droits à la retraite, ancienneté de services (Décision ministérielle du 22 octobre 1913). Il sera rayé des contrôles le 5 décembre 1913.
Le colonel Bertein est Chevalier de la Légion d'honneur du 11 juillet 1896.
Décret du 4 septembre 1912
Décret portant création d'une commission mixte permanente de la gendarmerie ayant pour objet l'étude de toutes les questions concernant l'organisation et le service de la gendarmerie qui lui seront soumises par le ministre de la guerre.

Dans le monde
1911 : le prince Albert Ier de Monaco crée le rallye automobile de Monte-Carlo.
1912 : la République de Chine est proclamée le 1er janvier, et le 12 février l'impératrice douairière Longyu signe l'acte d'abdication de Puyi, dernier empereur de la dynastie Qing et de l'Empire de Chine.
1912 : dans la nuit du 14 au 15 avril  le paquebot le Titanic fait naufrage à l'occasion de sa traversée inaugurale dans l'océan Atlantique Nord au large de Terre-Neuve. prés avoir percuté un iceberg, il coule en moins de trois heures faisant plus de 1500 morts.
1912 : Carl Laemmle (1867-1939) crée au mois d'août un studio de cinéma à hollywood sous le nom de Universal Studios ou Universal Pictures.
1913
: Les frères Warner, Harry, Albert, Samuel et Jack, issus d'une famille d'émigrés polonais, fondent la Warner Features Co.
Royaume
1911 : le physicien et chimiste Marie Skłodowska (Marie Curie) reçoit le prix Nobel de chimie pour sa découverte des éléments radium et polonium et pour avoir isolé le radium et étudié la nature et les composés de cet élément remarquable.
1912 :décès le 17 juillet de Henri Poincaré mathématicien, physicien et philosophe français. Il réalisa de nombreux travaux en optique, sur le calcul infinitésimal, sur les systèmes d'équations différentielles et sur la théorie du chaos. Précurseur majeur de la théorie de la relativité restreinte, il est considéré comme un des derniers grands savants universels.
1913 : Raymond Poincaré, né le 20 août 1860 à Bar-le-Duc (Meuse) est élu président de la république. Il est le 9ème président de la IIIème république.
1913 : le boxeur professionnel Georges Carpentier né à Liévin, devient le 1er juin, champion d'Europe des poids lourds en battant l'anglais Bombardier Wells.
1913 : l'aviateur Roland Adrien Georges Garros, né le 6 octobre 1888 à Saint-Denis de la Réunion, réussit le 23 septembre la traversée de la Méditerannée.
1912 : Paul Sabatier, né à Carcassonne le 5 novembre 1854 et mort à Toulouse le 14 août 1941, reçoit le prix Nobel de chimie avec Victor Grignard pour « la méthode d'hydrogénation de composés organiques en présence de métaux finement divisés ».
1912 : le 18 mai Jean RIEUX est élu maire de Toulouse.
Droit d'auteur
Licence
Historique du site
Derniers dossiers publiés
Contact
Contactez-nous
Sources
Bibliographie
Archives publiques
Liens externes

Plan du site
La conétablie
La prévôté
Les prévôts de Languedoc
La gendarmerie départementale
La gendarmerie mobile
Chrono-texte
Glossaire
Annexes