CAILHASSOU
Jean Louis
Chef de la 13e Légion
de 1831 à 1835
colonel

Arme d'origine :
infanterie
Né le 2 février 1774 à Saint Michel de Villemur (31),  CAILHASSOU Jean Louis entre au service comme capitaine du 15 ème bataillon des volontaires en août 1794. Il est incorporé comme tel à la 20ème brigade de ligne le premier brumaire An V puis passera au 20e de ligne le premier ventôse An XII. Chef de bataillon au 10ème de ligne le 27 octobre 1808, il est nommé major au régiment de l'île de Ré le 3 mars 1811. Le 9 septembre 1813, il est promu colonel et est envoyé le 24 février 1814 à la tête du 132e régiment de ligne pour soutenir le blocus de Mayence. Le 21 août 1814, il est incorporer au 26ème régiment de ligne, puis  passera le 29 mai 1815 au 14e régiment d'infanterie légère dans le Var. Plusieurs fois blessé au cours des différentes campagnes, prisonnier de guerre, il sera fait chevalier de l'Ordre royal de Saint Louis le 8 mars 1815. Licencié, le colonel Cailhassou sera mis à demi-solde.
En 1831, il sera désigné chef de la 13e légion de gendarmerie à Toulouse et en assurera le commandement jusqu'en 1835.
Du 24 juin 1852 au premier septembre 1855, il sera maire de Toulouse. Il décèdera le 25 août 1861 à Toulouse.
Ordonnance du 19 juin 1832
Cette ordonnance place la gendarmerie maritime composée de cinq compagnies et affectée au service spécial des ports et arsenaux, dans les attributions du ministre de la marine et des colonies. Son effectif est de 271 hommes.

Dans le monde
1831 : le physicien et chimiste britannique Michael Faraday débute une série d'expériences qui lui permettront de découvrir l'induction électromagnétique. Ces travaux le conduiront à construire la cage de Faraday qui permet de protéger d'une charge électrique tout ce qui se trouve à l'intérieur.
1831 : le 4 juin Leopold Georg Christian Friedrich von Sachsen-Coburg-Saalfeld, duc de Saxe, est élu premier roi des Belges et prête serment sur la constitution le 21 juillet 1831. Ce jour est la date de la fête nationale belge. Il règnera sous le nom de Léopold Ier.
1832 : décès le 22 mars du poète, romancier, dramaturge et homme d'État allemand Johann Wolfgang von Goethe à Weimar. Un grand nombre de ses poèmes auront un grand succès auprès des compositeurs romantiques, qui les adapteront à leurs œuvres musicales.
1834 : l'ingénieur britannique George Stephenson, né à Wylam le 9 juin 1781 met au point une locomotive capable d'atteindre les 40 kilomètres à l'heure.
1835 : Samuel Colt né dans le Connecticut (États-Unis) en 1814, aux États-Unis, dépose un brevet d'un révolver qu'il nommera le "Colt Paterson" et dont la particularité est de fonctionner grâce à un ingénieux système de barillet à cinq chambres s'alignant tour à tour avec le canon. Il sera fabriqué l'année suivante pour la marine du Texas.
Royaume
1831 :sur une proposition du maréchal Soult, ministre de la Guerre, le roi Louis-Philippe crée par l'ordonnance du 9 mars une unité de l'armée française dans laquelle sont intégrés des étrangers. Cette troupe porte le nom de "Légion Étrangère". Ses soldats appelés légionnaires ou képis blancs ont acquis leur prestige lors des combats menés sur les champs de bataille du monde entier.
1832 : sous la plume d’Honoré de Balzac, paraît une première version du "Colonel Chabert" qui est un roman émouvant dans lequel l'écrivain rend hommage aux grognards de Napoléon Ier face à leur souffrance et leur misère.
1834 : l'obélisque de granite rose de Syène de 23 mètres de hauteur et pesant 230 tonnes, offert à la France par Méhémet Ali, vice-roi d'Égypte, arrive en août à Paris après avoir remonté la Seine. Il sera érigé et inauguré deux ans plus tard par Louis-Philippe Ier au centre de la place de la Concorde.
1835 : sur les travaux de Joseph Nicéphore Niépce, qui réalisa la première photographie en 1827, le peintre Louis Daguerre met au point un procédé photographique qui fixe les images photographique de façon permanente sans négatif : le daguerréotype.
1835 : l’orthographe française est réformée. Plusieurs modifications sont apportées comme l'abandon du signe "&" pour "et" mais le principal changement est le passage de "oi" à "ai". Le vieux françois fait place au français.
1831 : fin de la construction (commencée en 1828) de l'abattoir réalisé sur les plans de Urbain Vitry et situé en bordure de Garonne, afin de regroupement de tous les abattoirs dispersés dans la ville. Le bâtiment est fermé puis inscrit à l'inventaire supplémentaire  des monuments historiques en 1989. Depuis 2000, le bâtiment héberge le musée d'art contemporain.
1833 : une ordonnance royale prescrit l'aménagement de la forêt de Bouconne selon le code forestier apparut en 1830.
Droit d'auteur
Licence
Historique du site
Derniers dossiers publiés
Contact
Contactez-nous
Sources
Bibliographie
Archives publiques
Liens externes

Plan du site
La conétablie
La prévôté
Les prévôts de Languedoc
La gendarmerie départementale
La gendarmerie mobile
Chrono-texte
Glossaire
Annexes