Nom :
Prénom :
Titre :
Charge :
Exercice :
Résidence :
COSTE
Jean Louis
Écuyer
Prévôt général
de 1729 à 1757
Montpellier
Nommé par louis XV prévôt général de Languedoc, Jean Louis COSTE achètera la charge et fera enregistrer ses provisions en 1729. Il sera fait chavalier de l'Ordre de Saint Louis le 4 août 1757.
Déclaration de février 1731
Dans cette déclaration Louis XV précise la juridiction des juges ordinaires et des prévôts pour éviter toutes sortes de conflits entre ces deux juridictions. Les directives édictées dans cette déclaration seront appliquées jusqu'à la révolution.

Dans le monde

1729 :  le compositeur et organiste allemand  Jean-Sébastien Bach présente une œuvre monumentale : la Passion selon saint Matthieu.
1730 : l'astronome britannique Sir John Hadley invente un instrument qui permet de mesurer des angles depuis un navire malgré son mouvement l'actant précurseur du sextant.
1741 : Le physicien suédois Anders Celsius élabore un thermomètre à mercure, gradué de 100 (point de congélation de l'eau) à 0 (point d' ébullition de l'eau).
1755 : après avoir publié un ouvrage sur l'analyse des infiniment petits l'Introductio analysin infinitorum, le mathématicien et physicien suisse Leonhard Paul Euler, publie un traité sur le calcul différentiel intitulé Institutiones calculi differentialis.
Royaume

1731 : le physicien et inventeur vendéen René-Antoine Ferchault de Réaumur crée un thermomètre à partir de la dilatation apparente de l'alcool. L'unité est le degré Réaumur.
1735 : l'Académie des sciences charge l'explorateur et scientifique français Charles Marie de La Condamine, de conduire une expédition au Pérou afin de mesurer la longueur d'un arc de méridien terrestre à proximité de l'équateur. A cette occasion, un des membre de l'expédition mène les premières études sur un arbre du nom de Kina-Kina et dont on tirera plus tard la quinine.

1730 : Antoine RIVALZ, nommé peintre de l'hôtel de ville de Toulouse dresse les plans de la place du Capitole. L'espace consacré ne serra totalement libéré des maisons existantes qu'en 1792.
1750 : début des travaux de la façade du Capitolium sur les plans de Guillaume Cammas. Les travaux dureront 10 ans. Les huit colonnes de la façade en marbre de Caunes-Minervois symbolisent les huit premiers capitouls. En ce temps, Toulouse était divisé en 8 quartiers: les "Capitoulats", chacun géré par un capitoul.
1751 : à la demande de messieurs les capitouls, le projet des commissaires de l'académie des Arts pour l'embellissement de la ville propose d'aménager l'espace situé en dehors des murs de la ville, entre la porte du château et celle de Saint Étienne. Ces terrains en contre-bas des murs sont occupés par des petits jardins potagers. Ils doivent faire place à une promenade publique. (actuellement Allée François Verdier, le Boulingrin).
1753 : l'entrepreneur Louis Gleises demande aux capitouls et au conseil de bourgeoisie de la ville la permission de construire sur les terrains à bâtir le long de la nouvelle esplanade des maisons dont les façades uniformes seront conformes au plans établis par les ingénieurs de la ville, entre la porte Saint Étienne et la porte de Montoulieu.

Droit d'auteur
Licence
Historique du site
Derniers dossiers publiés
Contact
Contactez-nous
Sources
Bibliographie
Archives publiques
Liens externes
Plan du site
La conétablie
La prévôté
Les prévôts de Languedoc
La gendarmerie départementale
La gendarmerie mobile
Chrono-texte
Glossaire
Annexes