les temps modernes
Louis XIII
Le Juste (1610 - 1643)
Edit de février 1612 Édit portant création d'un Exemptvoir glossaire dans chaque compagnie de prévôt ou de leurs lieutenants dont l'effectif est d'au moins dix archers.
Déclaration du 8 novembre 1618 Cette déclaration confirme que toutes les compagnies de maréchaussée du royaume sous l'autorité des prévôts, vice-baillis; vice-sénéchaux, lieutenants criminels de robe courte ainsi que tous les officiers et archers sont maintenue sous la juridiction de la Connétablie de France.
Edit de mai 1631 Cet édit charge la maréchaussée du guet dans les villes où cette charge n'existe pas en titre d'office.
Édit de mars 1639 Édit de St. Germain en Laye
Création de trois offices de prévôt en chef, un à Toulouse, un à Castre et l'autre à Carcassonne avec un lieutenant, un exempt, un greffier et dix archers. Ces trois prévôtés de la généralité de Toulouse étaient indépendantes du prévôt général de Montpellier dont l'exercice se borne à la seule généralité de Montpellier.

Au cours de son règne, Louis XIII augmenta la maréchaussée de 25 prévôts, 38 lieutenants, 40 exempts et 522 archers.
Haut de page
Louis XIV
Le Roi-Soleil  (1643 - 1715)
Édit de février
 de 1659
Les conflits entre les prévôts en chef et le prévôt général entraînèrent des désordres et des excès de la part des « gens de guerre » à tel point qu'en 1652, le parlement de Toulouse ordonna une enquête. Cette situation amena le roi à subordonner les prévôts en chef (qui gardaient leur titre) au prévôt général qui retrouvait son autorité sur toute la province et sur ses lieutenants à Toulouse, Nîmes, Montpellier, Carcassonne, Albi, Limoux et en Vivarais
Ordonnance d'août 1670 Ordonnance criminelle
Faite à Saint-Germain-en-Laye, elle sera enregistrée par le Parlement de Paris le 26 août 1670 et entrera en vigueur au 1er janvier 1671.
Édit du 12 décembre 1701 Édit  portant attribution d'hérédité à tous les offices de maréchaussée du Royaume et confirmation dans l'exemption des tailles et autres impositions et dans tous les privilèges à eux accordez par leurs Édits, Déclarations, Arrêts et Règlements intervenus en conséquence, maintenant les prévôts et autres premiers officiers des dittes compagnies des maréchaussées, dans le droit de disposer des offices d'archers de leurs compagnie.
Donné à Fontainebleau au mois de novembre 1701
Registré au Parlement le 12 décembre 1701
Ordonnance du
20 août 1707
Elle oblige « tous les sujets du royaume de donner assistances aux officiers et archers de la maréchaussée qui conduiront les déserteurs à leurs compagnies, et défend, sous peine de vie, d'en retirer par la violence de leurs mains ».
Au cours de son règne, Louis XIV augmenta la maréchaussée de 44 prévôts, 85 lieutenants, 100 exempts et 890 archers.

Haut de page
Droit d'auteur
Licence
Historique du site
Derniers dossiers publiés
Contact
Contactez-nous
Sources
Bibliographie
Archives publiques
Liens externes
Plan du site
La conétablie
La prévôté
Les prévôts de Languedoc
La gendarmerie départementale
La gendarmerie mobile
Chrono-texte
Glossaire
Annexes